samedi 28 juillet 2007

Plaisir auditif

Je t’aime moi non plus a longtemps traîné derrière elle une aura sulfureuse.
Gainsbourg et sa muse se susurrent leurs amours, en pleine année érotique (69, pour ceux qui n’auraient pas compris), et s’attirent les foudres du Vatican qui fait le forcing sur les ondes italiennes, avec une interdiction à la clé.
Comme quoi l’étroitesse d’esprit et la bigoterie sont le lot de tous les clergés : l’un, l’autre ou l’autre (Merci Gad).

Quand on découvre la chanson, on s’étonne de tant de Shocking. Plus de l’Art que du Cochon ;). Si elle était sortie dans les bacs aujourd’hui, elle sentirait beaucoup moins le souffre. « Je vais et je viens entre tes reins ... », le souffle de Jane qui s’accélère un peu ... du soft quand on sait que la philosophie d’un Snoop Dog, par exemple, est femme = bippppptch.
Rien à avoir avec la classe d’un amour Sergo-Janois. Chicissime ! Je précise tout de même que l’homme à la tête de chou et sa grande sauterelle étaient les 1ers vrais bobos, avant même que l’on ne mette un nom sur ce concept des bourges bohêmes.

Au hasard de mes recherches pour la rédaction de ce mini-post, je suis tombé sur cette réponse du berger à la bergère de Gainsbourg. Notez le réalisme d’un seigneur de la chanson française :
« Je pensais en vendre 25.000, j'ai dû en vendre 3 millions et demi, 4 millions. Je passe à la caisse après. On va encore me traiter de cynique, mais je regrette, c'est un métier où on passe à la caisse! Cette chanson a fait ma fortune, ce n'était pas provoqué, j'ai fait cette chanson parce que je la trouvais belle et la plus érotique qui soit. C'est une chanson d'amour, c'est tout. Et puis je t'aime, pourquoi moi non plus? Parce que je suis un garçon trop pudique pour dire moi aussi!».

Voilà voilà. Le duo provocateur aura été une inspiration pour de nombreux artistes qui ont repris cet hymne à l’amour, dont voici quelques morceaux très réussis.

L’originale



Les reprises

Version trasho-androgino-sexy : Brian Molko (Placebo) et Asia Argento (actrice trash et fille de Dario Argento, réalisateur de films d’horreurs de série B des 60s, 70s)


Version comico-déjantée : Brigitte Fontaine et Arthur H.

Sans oublier la version comique de Bourvil et Jacqueline Maillan, la pop version des Pet Shop Boys et la dépressive version de Nick Cave (euphémisme quand on parle de lui), « I love you, nor do I ».
Autant de plaisirs auditifs ...

14 commentaires:

Lato sensu a dit…

Sinon!? tout est en ordre maintenant!

Zaz a dit…

Ah, le grand gainsbourg... Je ne sais pas si tu avais vu "Gainsbourg par Gainsbarre", une interview incroyable de Serge par himself sur un plateau de Lunettes noires/Nuits blanches, j'avais trouvé le génie de la chanson française absolument incroyable..
Et Jane? je t'avoue je ne suis pas fan du personnage. Son accent, tu crois? Ou peut être que je lui en veux de s'être laissée ravager de la sorte, après avoir été une icône de l'Allure avec un grand A? J'en sais rien mais elle m'exaspère un peu. De toutes façons si elle emmerde Mickey 3D, je suppose qu'elle en ferait de même avec moi (j'adore cette chanson!). Quoiqu'il en soit, elle a quand même nourri l'inspiration de Gainsbourg (autant qu'elle s'est nourrie de lui puisque globalement à sa mort elle a raccroché avec les studios) et rien que pour ça cette nana doit être exceptionnelle. Grâce à elle il a pu explorer la partie féminine de son répertoire sans verser forcément dans la provocation outrancière et exagérée dans laquelle il s'était laissé emprisonner. Bref en tous cas, à l'époque, ça a du vachement le changer de Bardot, le grand Serge, parceque elle pour le coup, le mions qu'on puisse dire c'est qu'elle a mal tourné! Après Bardot, Birkin. Deux icônes du glamour de l'époque. Que serait il arrivé si en 68, Birkin n'avait pas remplacé au pied levé et à la dernière minute Marisa Berenson dans "slogan"? L'"Evelyn " d'origine aurait elle succombé au prince de la rime? Et 69 aurait elle été une année si érotique si Marisa avait chanté en lieu et place de Jane, la chanson qui fut à l'origine écrite pour Brigitte?

Couscous poulette a dit…

To Lato Sensu : Tout = ?

To Zaz : Je t'avouerais que ce post était plus un moyen d'introduire les "variantes" de "je t'aime moi non plus", que d'approfondir le sujet Serge et Jane. Ils mériteraient plus que mes quelques lignes, mais en même temps c'est bien parce que ça permet d'ouvrir le débat :)
Pour ma part, j'aime beaucoup Jane ! Son laisser-aller est, de mon pt de vue, trèèèèèès calculé et plus chic qu'autre chose (classe simplissime dont ont hérité ses filles, Charlotte en tête). N'oublions pas que la maison Hermès a baptisé un sac en son nom !!!!!! Et là tu me rétorqueras que ça fait un bail, et tu n'aurais pas tort. Mais vraiment Jane, même si elle surjoue son accent british, j'adore :)
Sinon Ginsburg chez Ardisson, en version face à face "Gainsbourg vs Gainsbarre" était vraiment génial, yes yes (perfecto contre dandy, voix pétée par le cocktail alcool/cigarettes ...). Je ne me souviens pas de tous les détails et m'en vais dailymotioniser joyeusement.
Enfin effectivement, heureusement que Jane est passée par là : je préfère quelqu'un qui chante Arabesque et donne des concerts dans les Territoires occupés à une raciste primaire ... Marisa Berenson, mis à part le fait d'avoir jouer dans "Barry Lindon", m'est plutôt étrangère et fade ? Le côté fofolle de Jane sied bcp mieux à la chanson, Berenson l'aurait glacé !

Au fait, Lbaraka frassek pour Michel Serrault :( M..., les rangs se vident de plus en plus !

mehdi a dit…

Je me souviens avoir rencontrer Asia Argento à Bordeaux lors de la sortie d'un film de Gatlif - j'ai même converser un peu avec elle dans son français O combien sexy.
Curieusement, ton billet m'a donné une envie soudaine de mater "La Nuit des Morts-Vivants" de Romero, je ne sais pas pourquoi...Bizarre.

Lato sensu a dit…

tout, tout, tout, vous savez tout sur le ....

Couscous poulette a dit…

To Mehdi : Peut-être parce qu'elle a joué un vampire dans un film de Antoine de Caunes, d'où association d'idées ? Son style gothique se prête bien à l'exercice d'ailleurs :)

To Lato Sensu : Le laid le beau, le vrai le faux ? Ooooooh, j'en sais si peu ...

Leguepard a dit…

Bon les filles, je peux aller me rhabiller: impressionnantes par votre culture vintage!

@ Zaz: comment tu bitches sur la Jane! Proust disait "laissons les belles femmes aux hommes sans imagination". Dieu merci pour Jane, Gainsbourg en avait énormément...

@ Simsim: Jane précurseur du bobo, ouais...tous les artistes qui marchent sont bourgeois et bohèmes, pour une question de crédibilité. Disons que ce terme est apparu lorsque ce comportement s'est démocratisé. En revanche, Jane précuseur du négligé chic, tout à fait d'accord. Mais pas sûr qu'elle y arrive, contrairement à ses filles.
Mais bon, il faut bien reconnaître que la matière première n'aide pas énormément, n'est-ce pas, Zaz ;)?

Couscous poulette a dit…

Mon dieu, mon dieu ... mais c'est ma Jane qu'on attaque ! Je précise au passage, que Gainsbourg n'était pas le summum de la beauté, et que des 2, physiquement, c'était Jane le bon plan !
J'ai revu un film d'elle hier soir (avec Michel Blanc, en pot de colle in-su-por-table), et je persiste et signe : Bogossa classieuse, un peu godiche, mais classe!
Et comme disait Chépluki (obscur philosophe du Turménistan) : Tout le monde a le droit à MON avis. :)

P.S : La matière 1ère a le seul inconvénient d'être assez peu "vallonée", mais Gainsbourg devait y trouver son compte, je suppose.

Fhamator a dit…

Pour une fois qu'on parle de quelqu'un que je connais, d'une chanson que je connais, je me suis dit LA je vais faire mon intéressant.
ET NON il a fallu que la Poulette et la Zaz encore une fois rentrent dans leur tripe et débattent sur l'iconologie de Jane, l'impact de Mai 68 sur l'oeuvre gainsbourguienne et la partie féminine de son répertoire.

Vous savez quoi, vous me dégoutez.

Lato sensu a dit…

Mes collègues sont choqués!

Zaz a dit…

AU guépard: hchouma 3alik, je bitche pas sur Jane, je suis la première à dire que cette nana était une bombasse et une gravure de mode à peine maquillée. Ceci dit, le temps sur elle a fait des ravages considérables, et le cheveux -et la fesse- raplapla, la ride profonde et l'accent à deux balles ont pour moi définitivement enterré l'icône. Ouf pour elle, sa fille a pris le relais. ça doit être dans les gènes ces conneries...
@ simsim: le vallonée" était joliment trouvé.Rappelons néanmoins que c'est ce manque de relief qui lui a permis de lancer le look androgyne sexy! encore en vogue aujourd'hui si on en croit le solde du compte en banque de Kate Moss!! :)
@ Fhamator: on te dégoûte ga3?? khlass, tout le monde a compris que tu es bien moins con que tu ne veux le laisser voir, alors dis nous ce que tu comptais dire en arrivant!

Couscous poulette a dit…

To Fhamator : Je compaties pour ton ego malmené, mais je dis tout pareil que Zazie. Vas-y, sprimes toi ! :) Ceci est une tribune libre (wa pas trop quand même non plus ! ;) )
To Lato : Si ça les réveille ...
To Zazie : Je crois que la mannequine Twiggy (j'en connais un qui va encore être dégoûté) avait quelque peu devancé Jane, et tracé le chemin de la Moss. Il doit y avoir des gênes londonniennes communes de swinging platitude. Jane a vieilli, c'est vrai, mais Charlotte n'a donné son nom qu'à un sac Gérard Darel. Ah Zazie, si tu m'entraînes sur le terrain du shopping, on est pas sorti de la berge, hein !!!!!! Euuuh, je fais pas trop obsessionnelle là ?

ZaZ a dit…

@ simsim: 3afèk attends la saison prochaine pour dire du mal des Charlotte, je suis raide dingue des miens que je préfère à tous mes autres!
You know Twiggy???il y six ou sept ans j'étais tombée sur une Hollywood stories je crois sur paris Première qui lui était consacré, j'étais restée scotchée sur cette nana et son look si particulier, avec ses cils démesurées à la "Orange Mécanique"! On peut quand même lui en vouloir d'avoir introduit les ado sur les podiums, j'ai souvenir qu'ils disaient qu'elle était la première...A vérifier. Bref, encore une grande gigue qui se classe dans le panthéon de la model attitude, avec en tête de mes préférences, le top black IMAN (qu'officiellement je déteste cordialement depuis qu'elle a épousé le génialissime père de Ziggy Stardust)

Couscous Poulette a dit…

Et surtout qu'elle a réussi l'exploit de lui faire virer sa cutie (ortho ?) et à lui faire boire de l'eau (c'était une pub Vittel ou Evian ?). En même temps, on ne peut pas dire qu'elle soit moche, la Imane :)

J'admet que je n'ai pas encore Charlottisé (je sais, shame on me), mais d'un autre côté, mes yeux n'en peuvent plus de loucher sur le Birkin de H... hta houa à intégrer dans la 7ème vie, jeté nonchalament sur mon fauteuil roche-bobois 70s, et dans mon fameux loft new-yorkais :( Enfer et damnation, souffrance et torture mentale ! Je me meure ! :(